Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 21:37
"Ciel Vert" est vigilant quant au Schéma de COhérence Territorial. Voici la lettre reçue des services administratifs du Scot en réponse à quelques questions formulées par Jacques Bardon, vice-président,  lors des réunions publiques.

(Suivra bientôt en ligne la lettre de Ciel Vert adressée aux instances du Scot, résumant les positions et préoccupations de l'association face au perspectives de développement de l'agglomération)

(...) dans le cadre de la concertation du SCOT de l'agglomération de La Rochelle, vous
nous avez interrogé sur deux points.

La question de l'aéroport de La Rochelle-Ré a été abordée par les élus au cours
du processus d'élaboration des scénarios de développement.
Il ressort que le Président de la Communauté a réaffirmé la position déjà
exprimée à savoir qu'il n'était pas opposé à un transfert des activités sur le
site de Saint-Agnant à deux conditions cumulatives :
- la réalisation d'une étude par le Conseil général sur les perspectives de
développement de l'activité aérienne sur Saint-Agnant ainsi que les impacts
économiques de ce transfert . Il convient de noter que l'aéroport de La
Rochelle-Ré est géré par la CCI de La Rochelle en application d'une convention
d'aménagement et d'exploitation signée avec l'Etat en application de l'article
L221-1 du code de l'aviation civile. Elle est en outre propriétaire du foncier
sur lequel est situé l'aéroport.
- la réalisation par le Conseil général des infrastructures nécessaires pour
relier La Rochelle ainsi que le pont de l'Île Ré à Saint-Agnant en moins de 30
minutes.  Dans le cadre de l'élaboration du Scot du Pays rochefortais, la
position affichée par le Conseil général était la programmation de la
réalisation du contournement Est de Rochefort à échéance de la réalisation de
l'autoroute A831.
Il résulte de ce qui précède, qu'à échéance du Scot soit 2020, ces conditions ne
seront vraisemblablement pas remplies ; de plus la durée de vie de la piste est
compatible avec cette échéance. Ainsi, le maintien de l'aéroport sur son site
actuel est considéré comme un élément validé pour l'ensemble des scénarios sur
lesquels la Communauté travaille aujourd'hui.
Evidement, cela n'empêche pas de regarder plus précisément le devenir des
terrains aujourd'hui occupé par les installations aéroportuaires dans
l'hypothèse d'un déménagement. Au vu des premiers éléments d'analyse et de la
proximité du littoral, le potentiel de développement est relatif et en tous cas
moindre que ce qui a pu être envisagé dans un premier temps. De même, si les
conditions énoncées précédemment étaient remplies avant la prochaine révision du
Scot, il serait toujours possible de faire évoluer le document afin de prendre
en compte ces nouveaux éléments.

Le développement du Grand port maritime (nouvel appellation du Port autonome) et
l'accompagnement de ce développement par la Communauté d'agglomération a
également été acté. Les terrains actuellement occupés par l'aéroport sont
effectivement inscrits dans la circonscription du port. Cependant, le projet
actuel du Grand port maritime de La Rochelle ne prévoit pas d'espaces de
stockages au nord de la rocade.
Les travaux du port, en particulier de l'Anse Saint-Marc, font l'objet d'une
démarche spécifique gérée directement par les services du Grand port maritime.
Au minimum, une enquête publique devrait avoir lieu sur les projets à venir.
Dans le cadre du Scot, les modalités d'application de la loi littoral seront
définies pour les espaces aux nord de la rocade à l'instar de l'ensemble du
linéaire côtier de l'agglomération. Les critères appliqués seront identiques et
permettront de définir les espaces proches du rivage et les coupures
d'urbanisation.
En ce qui concerne l'étude pour le contournement ferré, une étude préliminaire
d'opportunité a été réalisée par RFF (Réseau Ferré de France) qui serait le
maître d'ouvrage de ce projet en tant que propriétaire des infrastructures
ferroviaires. Une étude d'avant projet doit encore être réalisée. Cette étude à
venir devra envisager les conditions techniques, notamment le tracé, de
réalisation de cette voie.

Restant à votre disposition, cordialement
Camille Bouron


Études et Prospective
Agglomération de La Rochelle

Partager cet article

Repost 0
Published by Ciel Vert - dans La voix des élus
commenter cet article

commentaires